Select a language

lundi 29 janvier 2018

ANASTASIA STATE PARK

28 janvier



Saut de puces vers le grand SUD.  D’un parc à l’autre en longeant l’Atlantique, nous ferons bientôt une incursion dans les terres. Une occasion de diversifier nos activités et nos photos. Pour l’instant, il y a la mer et la mer.






Si elle semble changer de visage régulièrement là, elle semble vouloir conserver son look brouillard.












Nous sommes installés au Anastasia State Park. Ici aussi, il fallait avoir réservé. Malgré le nombre important de sites, c’est « sold out .
Bien, c’est maintenant presque une routine, on s’installe et hop, comme des tortues, nous allons vers la mer. Une fois de plus,  la plage semble presque déserte.




Fin de journée maussade. Il pleuvra abondamment toute la nuit…


29 janvier



Un des plaisirs, entre autres, de se retrouver nomades sur la route  est de rencontrer des gens sympathiques qui comme nous ont la passion du voyage en motorisé et qui ont par surcroît de l’expérience et des km et des km de découvertes à leur actif. 







Ce fut notre chance ce matin de rencontrer et de connaître Monique et Guy. 








retour à la plage en PM




En passant, bonjour à vous deux si vous lisez le blogue du jour.












Pour la petite histoire, nous avons en commun, en plus du VR, le fait d’avoir travaillé en Allemagne pour les forces armées.






Bref, nous avons passé la matinée à nous raconter plein de choses et à échanger nos coups de cœur.












Nous passerons l’après-midi au stationnement près de la plage. Nous sommes autonomes, nous en profiterons.






                             



Comme le temps est plutôt incertain, nous profitons du Wifi pour nous mettre à jour, de l’endroit pour dîner et profiter de la plage pour marcher entre deux ondées.






                            SEULS SUR LA PLAGE....




Cette petite aigrette des neiges semblait vouloir se faire petite tout comme pour se cacher de nous…






Beau temps pour cuisiner, alors voici une petite recette de circonstance…




"Pour préparer un bon brouillard...
Prenez un grand bol d'air humide:
il contient de l'eau sous forme de vapeur imperceptible.
Refroidissez l'ensemble- c'est très important !
Observez attentivement: sous l'effet du froid,
cette vapeur se transforme en liquide
prenant l'aspect de minuscules gouttelettes.
Laissez épaissir un moment.
Le brouillard est à point.
Conservez au frais et à l'abri du vent."

Comme nous somme d'éternels positifs et que demain sera un autre jour, voici pour terminer une petite pensée de Sylvain Tesson:

"Le brouillard finit toujours par rendre le paysage qu'il a volé."








3 commentaires:

  1. Belle philosophie! C'est l'avantage de partir longtemps, on sait que le beau temps, ce n'est qu'une question de temps!

    RépondreSupprimer
  2. L'avantage avec les nuages dans le sud, c'est qu'il y a plus de chance qu'ils ne se transforment en neige ou en glace, ce qui fait qu'on a l'impression qu'ils durent moins longtemps que dans le nord.

    RépondreSupprimer